CONTENT="rebetiko,musique grecque,bouzouki,mangkes ,rebetes,"/>

Pour faire connaître le rebetiko , une musique grecque passionnée et passionnante , trop peu connue en France et qu'il ne faut surtout pas confondre avec le Sirtaki créé par Theodorakis pour le film "Zorba le grec"

20 décembre 2009

LES MANGKES DANS UN MANGA* :

une bande dessinée sur le rébètiko



Le rébètiko a un nouveau fan, David Prudhomme . Il n’est ni grec, ni musicien mais a été conquis par l’esprit libertaire de cette chanson et par les personnalités qui s’y sont illustrées . Grâce à lui le rébètiko vient d’entrer dans l’univers très particulier de la bande dessinée puisqu’il en a fait le sujet de son dernier recueil Rébétiko (la mauvaise herbe) qui vient de paraitre chez Futuropolis.* *
Dessinateur de talent, primé l’an dernier au festival d’Angoulême pour sa « Marie en plastique »David Prudhomme a su capter l’ambiance des tavernes rébétiques et la dégaine des mangkés. Par des couleurs profondes , souvent rouge sang et tabac ou noir et bleu sombre pour une nuit d’errance au Pirée, il nous fait ressentir cette Grèce de l’ombre ***comme la définissait Jacques Lacarrière. Par son trait réaliste et expressionniste à la fois où l’on peut reconnaitre les figures tutélaires du rébètiko comme Vamvakaris, Batis ou Papaïoannou, il nous fait partager un moment de la vie des rébètes, entre censure, défonce, bagarres et camaraderie, tandis que les paroles de leur chansons auréolent les dessins de leur farandole.
Une vraie réussite, à lire sans modération.


*Les rébètes préféraient se nommer mangkés plutôt que rébètes , sans le hasard d’une dénomination imposée par un catalogue de maison de disque le rébètiko se serait sans doute dénommé mangkiko.
**Rébétiko vient de recevoir le Prix "Coup de Coeur" au festival Quai des Bulles de St Malo 2009.
***La Grèce de l’ombre Anthologie de rébètika traduit du grec par J.Lacarrière etM.Volkovitch éd.Ch.Pirot 1999



Cette série de dessins extraits de la bande dessinée de David Prudhomme illustre la principale danse du rébètiko : le zeïbékiko,

2 Commentaires:

Anonymous Julie A-B a dit...

C'est une très belle BD! Anthropologique, mais surtout poétique, elle donne le goût de découvrir un pays et ses histoires souterraines, une musique et ses réelles sonorités. Un vrai voyage! Bravo à votre blogue aussi!

2/4/10 17:28

 
Anonymous Chantal a dit...

Merci pour votre contribution très interessante à la rencontre avec D. Prudhomme a la Cite du Livre le 29 mars 2011 : j'ai découvert la profondeur de ce chant de l'âme qu'est le rebetiko, dont vous êtes la passeuse éclairée...et passionnée

30/3/11 12:43

 

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Home