CONTENT="rebetiko,musique grecque,bouzouki,mangkes ,rebetes,"/>

Pour faire connaître le rebetiko , une musique grecque passionnée et passionnante , trop peu connue en France et qu'il ne faut surtout pas confondre avec le Sirtaki créé par Theodorakis pour le film "Zorba le grec"

07 novembre 2006

Petit glossaire à l'usage des lecteurs du blog

GLOSSAIRE

Palikare :jeune homme courageux,sorte de preux moderne

Leventia: Mélange d'honneur et de liberté.Leventis = un brave

Derviche:Markos Vamvakaris dans ses mémoires p123 nous dit:" Pour nous c'était une grande chose de se faire appeler derviche, nous comprenions gentil garçon, intelligent, tranquille. Tout ce qu'il fait est sage, bon. Petit derviche Ce mot est turc et de plus il veut dire qu'on est un pope, ou plus encore, un moine. Tu vois ce que ça peut produire dans notre esprit !"
Le mot fait référence aux derviches tourneurs ,secte religieuse turque qui se produisent dans leurs couvents les " tékédés"(téké au singulier)mot employé aussi par les rebetes pour désigner l'endroit où ils fument le narguilé chantent et dansent.

L'emploi d'un tel vocabulaire laisse à penser que les rébètes se considéraient :
1. Comme une confrérie quasi religieuse avec ses lieux ses lois et ses coutumes qui inspire le respect.
2. Le rapprochement avec les derviches peut se faire sur la base du Zeïbekiko ,danse où l'on tourne ,comme les derviches sous l'effet de la drogue,le bras droit en l'air et le gauche vers le sol allant du mur droit au mur gauche c'est à dire du visible à l'invisible suivant le rite soufi.
3. De plus même s'il n'est jamais accolé dans les chansons au mot derviche, le verbe "tourner" (γυρίζω)est un des verbes préféré des rébètes! souvent avec le sens de vagabonder ,errer, aller de place en place, revenir sur soi/

Mangkas(pluriel Mangkes)
pour le dictionnaire d'argot grec qui reflète l'esprit des gens bien pensants le "Mangkas est un homme aux moeurs très(trop) libres et aux activités louches au regard de la loi.
Pour les rébètes le Mangkas est un Homme qui sait vivre ,aime les belles choses, les femmes, la musique, la danse, les beaux habits ,le hasch le meilleur c'est à dire "le noir" . Avec sa bande de copains il refuse la quotidienneté de la vie ,passe son temps à converser et à faire la fête ,c'est un dandy qui n'aime pas les poseurs., un homme tranquille qui devient violent seulement si on l'agresse ou pour réparer une injustice. Le mangkas represente un danger pour le corps social car il ne partage aucune de ses valeurs et ne joue pas le jeu de la société.qui en retour le méprise parcequ'elle n'a aucune prise sur lui. .Il ne recherche ni l'argent ni le profit, cependant il travaille pour assurer son indépendance et la subsistance de sa famille ,mais il peut à tout moment tout sacrifier à sa passion, il met en avant sa personnalité propre,il ne reconnaît aucune appartenance à une classe sociale ou à un parti politique.il est incontrolable et indomptable.
A cette époque les rébètes suivent leurs lois qui sont proches de celles du "milieu" : bravoure,esprit de justice,honneur, dignité, respect des anciens,des "chefs"( les kapadaïdes), solidarité du groupe reconnaissable à son apparence(voir koutsavakides) et à son argot que l'on retrouve dans ses chansons .Le rébète parle lentement en détachant les mots,et en leur rajoutant souvent des syllabes ou des voyelles ,comme on peut l'entendre dans des interviews de Markos Vamvakaris ou même le lire , retranscrit tel quel dans ses mémoires .


Μάγκανο(mangkano)=pressoir ,noria,morne routine au pluriel=difficultés
Μαγκώνω (mangkono)=pincer serrer très fort être bloqué
Μαγκιόρος(mangkioros)=débrouillard très adroit

Mangkissa:femme qui partage la vie des mangkas(cf rebetissa)

Daïs: Sorte de héros du "milieu"des bas fonds de la société.Il y a trois types de Daïs:
1:le vrai Daïs ,un homme sage, tranquille ,plus très jeune qui a passé du temps en prison de préférence pour un rime motivé par une réelle offense ,(crime d'honneur pour lequel il est respecté)Il a un travail indépendant, tient éventuellement un café. Il est honnête avec ses clients ,avec ses amis et avec les étrangers ,ne se bat pas inutilement et protège les gens qu'il aime et admire :des musiciens par exemple .Il a un grand sens de la justice". Les Daïs obeïssent à une loi non écrite qui régle leur vie et leurs actes"
2: mais un daïs peut ¨être aussi un criminel de droit commun qui passe son temps à entrer et sortir de prison, aime provoquer et se battre.
3:le pseudo-DaÏs ou Koutsabakides lui ne fait le "dur" qu'avec les faibles.

Koutsavakides: pour Markos Vamvakaris koutsavakides est synonyme de mangkas et de derviche(bien que derviche fut le compliment suprême).et que koutsavakides soit en fait péjoratif ,issu du mot "koutsos" qui veut dire "boiteux" référence soit à leur démarche à la Aldo Maccione,soit au fait que leur actes ne fussent pas toujours droits c'est à dire "réglo". les koutsavakides étaient des dandys, voire des esthètes. Ils prenaient grand soin de leur apparence:
.
cheveux brillantinés avec une raie au milieu,tatouages sur une main, la voix cassée par le haschich,moustaches cirées à l'horizontale, œil grimé,un chapeau dit "républicain" sur la tête avec un crêpe noir losqu'ils portent le deuil d'un ami ou même celui d'un ennemi qu'ils viennent juste de tuer. Pour pouvoir cacher un poignard dans la main droite ils n'enfilent que la manche gauche de leur veste noire à boutons d'ivoire,( si bien que pour Varaktaris le chef de la police d'Athènes lorsqu'il arrêtait un koutsavakides couper la manche droite de la veste était devenu rituel en signe de représaille et de brimade).Ils aiment les pantalons de jockets ( qui sont à la mode à l'époque )ceints d'une large ceinture qu'ils font pendre à terre pour éventuellement servir de prétexte à une querelle ,sinon pour servir de sac où mettre couteau à double lame, revolver, mouchoir( mauve de préférence), etc… enfin lorsqu'il fait chaud un mouchoir crème autour du cou et un" Marcel "sous la veste comme les mauvais garçons de la Bastille .Ainsi les décrit Elias Petropoulos dans son livre "Rébétologie".Markos Vamvakaris ajoute dans ses mémoires qu'ils portaient des bagues,une montre,des chaussures brillantes,une moustache en crochet,la nuque bien rasée,et toujours un couteau,un canif,un tournevis,au cas où,mais qu'ils n'embêtaient personne si on ne les embêtait pas.


Klephte:"résistant,bandit ou robin des bois? le klephte peut être les trois à la fois .c'est contre eux que le sultan ottoman Murad II créa le premier corps de miliciens locaux payés :les Armatoles."Mais la frontière entre Armatoles et Klephte est poreuse". Souvent mal ou pas payé l'Armatole devient Klephte,ou vice-versa .Les klephtes comme les rebetes étaient des êtres libres,incontrolables qui vivaient en marge et en bande,et avaient conscience d'appartenir à un groupe.Comme les rebetes ils aimaient la fête,la danse la musique comme les Rébètes les Klephtes avaient leurs chants(recueillis par Fauriel en 1824):les klephtika qui célèbrent leurs exploits, leurs souffrances et leur mort; Ils furent" une base pour édifier une conscience nationale grecque au XIX siècle" ils peuvent être considérés en Grèce comme des héros de la guerre d'indépendance.
Kaïmos:mot grec intraduisible en français qui signifie tout à la fois chagrin , nostalgie, douleur intime, aspiration mystique, vague à l'âme.)

Mourmourika:Chant des prisons , souvent interminable composé par des prisonniers s'accompagnant avec des baglamas de fortune ,chacun rajoutant une strophe en murmurant sur les vicissitudes de son sort.

2 Commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

blog intéressant

12/12/06 22:08

 
Anonymous Christian Efiméris a dit...

C'est tout à fait par hasard que je passe dans votre blog.
Très bien fait, instructif etc...
J'ai vécu 5 ans en Crète ( dans petit village et aussi dans un monastère)
J'aime beaucoup la musique rébétiko qui est vraiment la soul music, la musique de l'âme grec, un peu comme le fado portugais.
je parlerai de votre blog autour de moi. ( et aussi de votre livre)
ciao Yasou kai efkaristo parapoli

14/5/11 08:36

 

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Home